Formation au Co-Développement

Le Co-Développement

Les groupes de Co-Développement réunissent des pairs à intervalles réguliers qui partagent autour de leurs situations concrètes. Le Co-Développement démultiplie la puissance du travail collaboratif et sert d’abord les intérêts individuels pour ensuite apporter au collectif.
Les participants sont engagés dans une démarche commune de changement à ancrer dans la durée.

La valeur ajoutée du Co-Développement

  • Engager des managers, d’un même métier ou en interdisciplinaire, dans la mise en œuvre de changements.
  • Débloquer des situations difficiles à la fois individuelles et collectives.
  • Répondre au besoin de pragmatisme et à la charge de travail des participants.
  • Offrir un espace décalé de réflexion, d’innovation et d’apprentissage.
  • Rompre l’isolement en favorisant l’expression et l’écoute dans un petit groupe alliant confidentialité et bienveillance.
  • Développer la transversalité.
  • Favoriser l’apparition de communauté de pairs et de réseaux apprenants dans l’entreprise.

La spécificité de notre approche

Nous nous sommes inspirés du courant gestaltiste et des recherches en neurosciences pour créer un modèle structuré en 6 étapes : MENTOR®.
Le mode d’animation des groupes de Co-Développement s’appuie sur :

  • L’utilisation des ressources de l’hémisphère droit : L’animateur pose un cadre précis qui apporte le décalage nécessaire au déblocage d’une situation. Il facilite l’accès et l’utilisation des images, des étonnements, des ressentis, des liens avec d’autres expériences.
    Les participants apportent un éclairage à partir de qui ils sont plutôt qu’avec des conseils ou des façons de faire.
  • L’intégration :L’animateur part du principe que tout ce qui est présent est important, dans le fond comme dans la forme. La puissance et la richesse du résultat vient de ce qui va émerger de chacun et non d’une analyse linéaire par questionnement et recherche de causalité.
  • La systémie : L’animateur fait émerger une synthèse, en reflet systémique de ce qui se joue à la fois pour chacun des participants, au sein du groupe et au sein de l’organisation.
    Ce reflet est traduit sous forme de modèles de management, de référents culturels qui peuvent ensuite être utilisés pour naviguer dans d’autres situations complexes.
  • La circularité : L’animateur invite chaque participant à aller au-delà de ce qu’il connaît, il facilite l’accès à de nouvelles prises de conscience puis à de nouvelles pistes d’action. Ce processus sert chaque participant autant que le groupe. Selon le principe de communication circulaire, toute modification d’un élément du système entraîne la modification des autres éléments.
  • La bienveillance et la confrontation : L’animateur offre un espace décalé où toutes les réactions peuvent se dire si elles parlent de soi et non de l’autre. Il invite chacun à dépasser ses résistances, ses perceptions émotionnelles et ses croyances qui entravent « l’intention de… ».

A lire un comparatif entre la méthode « classique » Payette et Champagne et la méthode MENTOR